| Nouveau compte
Accueil arrow Spectacles & Festivals arrow LOÏC LANTOINE, festival Aubercail

 

loic-lantoine.JPG
 
 
Un grand, très grand, immense : Loïc Lantoine

"La première fois que j’ai vu Loïc Lantoine en concert, c’était en 2004 à la Cigale en première partie de Jeanne Cherhal.

J’y avais découvert un jeune homme à la démarche lunaire accompagné par son alter ego contrebassiste François Pierron.

J’avais été subjugué par le talent, la présence et l’originalité de l’artiste.

2011, bis repetita.

Cela se passe sous le magnifique chapiteau de l’Espace Fraternité d’Aubervilliers dans le cadre du Festival Aubercail.

Le jeune chanteur est devenu un homme, il a «grossi» comme il dit dans une de ses chansons. 

Lantoine vous entraine dans son univers, sa galaxie.

Un grand, très grand, un immense.

Une claque, une grande claque. Vous êtes la voile et lui le zéphyr et la tramontane et l’autan qui emporte le vent.

Le mot c’est la terre qu’il utilise pour fouler nos âmes. Cette matière qu’il manipule, qu’il malaxe, qu’il malmène parce que le verbe n’est pas vraiment son sujet. L’objet de Loîc est au-delà. C’est l’homme et son humanité, ses failles, sa déraison mais aussi ses rêves. Une enfance à dimension d’homme. Une humanité aux maux d’enfant.

Bref, Lantoine est à mes yeux une des plus belles plumes françaises du moment et cela risque de durer.

D’autant plus qu’il rompt avec une grande tradition de la chanson à textes qui réside dans le fait d’oublier la musique et de la rajouter après coup dans un copier-coller pathétique.

Lantoine, c’est paroles et musique.

Et quelle musique.

Il s’est adjoint les services d’un guitariste d’une grande sensibilité, Eric Philippon, et un époustouflant multi-instrumentiste, Joseph Doherty

Ajoutez-y l’incontournable François Pierron à la contrebasse et vous obtenez un quartet des plus efficaces, des plus novateurs. A la hauteur de la prose du poète.

Allez voir Lantoine, prenez-le en pleine tête, osez la collision.

Loïc Lantoine est un artiste salutaire, essentiel, unique."

Dominique BRANIER
Neuilly-sur-Marne le 29/05/2011 15h57

Branier4.jpg
Merci Dominique pour ce commentaire
Gérard Gorsse 
 
© 2014 Chanson Rebelle